Page accueil fleche Découvrir, s’informer fleche Découvrir et connaître

Microsoft Office ou Libreoffice ?

Les opérations « séduction » de Microsoft pour garder les enseignants dans leur giron sont loin d’être désintéressées : et les élèves eux, comment lisent-ils les fichiers que l’on produit au format Microsoft ?
Petit retour avec Office 2007 « gratuit » pour les enseignants ...

“Microsoft a ouvert mardi 10 juin 2008 le site “Office pour les enseignants” (www.officepourlesenseignants.fr) afin de permettre à l’ensemble des enseignants et personnels administratifs des établissements scolaires des premier et second degrés de télécharger gratuitement la suite bureautique Office 2007 et des ressources pour mettre en place le B2i (brevet informatique et internet). L’opération est réalisée en partenariat avec le KNE (Kiosque numérique de l’éducation), Nathan, France 5 et l’éditeur informatique iTop.

La mise à disposition « gratuite  » de la suite bureautique de Microsoft pour les enseignants fait partie des dispositions prévues dans l’accord-cadre signé en 2003 avec le ministère de l’Éducation nationale. La plate-forme présentée aujourd’hui vise à faciliter l’exercice de ce droit d’utilisation de la suite logicielle domicile “pour un usage professionnel”.

Quand c’est gratuit c’est dans mes prix”. Voilà une réaction bien naturelle que vous n’allez pas manquer de rencontrer de la part de collègue en salle des profs. Mais pourquoi cette offre de Microsoft en 2008 dans la cadre d’un accord signé en 2003. Des outils pour valider le B2I grâce au logiciel de la suite Office. Quel est l’objectif ?

Ne nous y trompons pas. La concurrence croissante des solutions libres tel LibreOffice n’est sans doute pas étrangère à cette offre de Microsoft. Nous verrons probablement d’autres logiciels MS offerts gratuitement à la communauté éducative.

Mais justement, gratuit ne veut pas dire libre. Qu’en est-il des élèves ? Outre le fait qu’ils ne peuvent pas bénéficier de cette offre de gratuité, on peut craindre qu’il soit ici surtout question de capter une clientèle qui une fois prise au piège du logiciel propriétaire ne pourra que continuer à consommer dans les produits de la même marque. Tout d’abord pour une question de compatibilité (office 2007 est un format pas très coopératif), mais aussi parce qu’une fois que le “consommateur” a été formé sur un type de logiciel, il est prisonnier de son mode de fonctionnement et s’aventurera difficilement sur d’autres terrains. Ce risque au niveau de l’adaptabilité au produit est quasi inévitable.

Il est donc important de rappeler qu’a l’opposé du modèle propriétaire il y a le logiciel libre. Un logiciel libre est un logiciel dont la licence dite libre donne à chacun le droit d’utiliser, d’étudier, de modifier, de dupliquer, de donner et de vendre le dit logiciel. Le terme « Logiciel Libre » ne signifie pas que vous n’aurez rien à payer (bien que la plupart des logiciels libres soient gratuits) ; cela signifie que vous serez autorisé à utiliser les logiciels comme vous le souhaitez.
Pourquoi utiliser des logiciels libres ?

  • Satisfaction du besoin ;
  • Fiabilité, sécurité et performances ;
  • Pérennité ;
  • Le respect des standards ouverts – l’interopérabilité ;
  • La mutualisation des logiciels ;
  • La maîtrise des coûts.

Pour en savoir plus : http://dane.ac-lyon.fr/spip/Logiciels-libres

C’est pourquoi quand on me parle compétence “C.3.1 Je sais modifier la mise en forme des caractères et des paragraphes, paginer automatiquement.” ou encore “C.3.4 Je sais créer, modifier une feuille de calcul, insérer une formule.” Je réponds LibreOffice : http://fr.libreoffice.org/