accessibilité
|
logo article ou rubrique
Le mot de la DPD

article de la colonne droite rubrique RGPD

Article mis en ligne le 31 mars 2020
dernière modification le 3 avril 2020

par Virginie Favrat

Nous sommes actuellement pris entre deux feux, celui de gérer une crise sanitaire mondiale tout en maintenant une certaine éthique concernant nos pratiques.

En raison des difficultés rencontrées lors de l’utilisation des outils numériques habituels, l’environnement numérique de travail (ENT), Pronote, "Ma classe en ligne" proposée par le Centre National d’Education à Distance (CNED), l’envie est forte de proposer d’autres outils. Mais cette période de crise que nous traversons ne nous autorise pas pour autant à ignorer tous les principes de sécurité et de protection des données. Je rappelle que les productions des élèves sont considérées comme des données personnelles.

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) et la Loi informatique et Libertés protègent les élèves. Les prestataires (sous-traitant) sont tenus de leur apporter une information claire et complète sur l’usage qu’il réserve à leurs données et leurs droits. Ils ont l’obligation de recueillir le consentement, libre et éclairé, des enfants, seul s’il a plus de 15 ans ou de ses représentants légaux s’il ne les a pas encore atteint.

Ne vous lancez pas sur n’importe quelle offre numérique disponible sur internet en un clic et qui vous semble répondre à votre besoin. Consulter les services de la DANE pour les usages et le délégué à la protection des données pour ce qui relève de la conformité au RGPD (dpd chez ac-lyon.fr).
Rappelez-vous que derrière les outils gratuits se cache la marchandisation de nos données : les vôtres et celles de vos élèves.

 

Sylvie Tournier
Déléguée à la protection des données